L’histoire du Centre de secours

L’histoire remonte en 1924 : à cette époque, un groupe d’hommes a voulu créer un centre de secours à Gometz La Ville pour renforcer la sécurité du village.
La plupart venait de familles natives de la commune dont on retrouve encore les noms aujourd’hui. Monsieur BUARD conseiller municipal fit approuver le projet.

En 1925 La première moto pompe Guinard de 30 m3/h, arriva (elle n’était pas autonome, il fallait la tracter avec la voiture d’un des pompiers de service soit celle d’Émile BARA, Octave CANDE ou Lucien DRAMARD

Plus tard, grâce aux premières subventions, Gometz la Ville devenait centre de secours pour les communes de Gometz le Châtel, Janvry, Boullay les Troux et Les Molières. Les premiers pionniers de cette grande aventure furent : le Chef Émile BARA « Sous-Lieutenant », Maurice GAGNAT « Caporal », les Sapeurs Marcel LACHENY, Désiré BOURDOIT, René MONGEANNET, Georges DELLANGE, Maurice BOUFFAUT, LE MOUILLOU et BRICON.

L’hébergement se faisait dans une grange de ferme, principalement celle de Marcel PESCHEUX. Le Député LOURY de Gometz le Châtel sut par ses relations trouver les premières tenues. Monsieur PATENOTRE, Maire de Rambouillet, offrit treillis, vestes, pantalons, casques et ceinturons.

Buchet

Un véhicule devint indispensable, la municipalité acheta une « Buchet », qui serait aujourd’hui, une superbe voiture de collection. Elle fut agencée et peinte à la forge PASCAL. Elle était belle avec ses cuivres étincelants, décapotable, de six à sept places, avec son « pin-pon » manuel. Un local fut construit près du pignon sud-est de l’église.

Suite à l’incendie de la ferme de Taillis Bourdrie, Monsieur Fernand HOTTIN, Maire de Gometz, décida en 1950 d’augmenter le parc de matériel par l’achat d’une moto pompe de 60 m3, plus moderne. C’est un Dodge 4×4, ancienne ambulance américaine du débarquement, qui fit office de camion de pompier.

Dodge de 1944

Suite à l’incendie de la ferme de Taillis Bourdrie, Monsieur Fernand HOTTIN, Maire de Gometz, décida en 1950 d’augmenter le parc de matériel par l’achat d’une moto pompe de 60 m3, plus moderne. C’est un Dodge 4×4, ancienne ambulance américaine du débarquement, qui fit office de camion de pompier.


Jusqu’en 1970, Gometz a été centre de secours de plusieurs communes, un camion pompe-tonne aurait été indispensable pour assurer la sécurité, sans cette option le centre a été réduit aux interventions locales.

Dans les années 1970, le Dodge 4×4 fut équipé d’un chasse-neige construit par la menuiserie BARA. Les chauffeurs, René BARA et Michel LEREBOUR, se relayaient pour dégager les routes de la commune.

En 1972, Monsieur FRAUDEAU, Député, étant Maire de Gometz la Ville, réussit à doter le centre d’intervention du premier véhicule moderne : un F.P.T (fourgon pompe tonne) qui venait du C.E.A. de Bruyères le Châtel. Ce matériel arriva en même temps que la départementalisation des pompiers de l’Essonne. De pompiers de commune, nous devenions pompiers de l’Essonne au prix des formations avec les professionnels pour acquérir les mêmes compétences. (BNS, Réanimation, Secours Routier et pour le Chef de Centre un examen de passage de Sous-Officier). Le centre comptait douze volontaires. Une fois par mois manœuvres et interventions hors de la commune les motivaient tous.

Entre 1980-1990, les pompiers ont pu compter 230 sorties par an. Le centre était équipé de trois véhicules : 1 F.P.T (fourgon pompe tonne), 1 C.C.M.F. (camion-citerne feux de forêt) 4×4 ultra moderne et 1 V.T.U (véhicule tous usages). L’ambiance était bonne, des Jeunes s’engageaient.

Grâce à la générosité de la population, l’amicale prospérait et offrait un voyage de 2 à 3 jours. Durant le mandat de Monsieur FRAUDEAU, notre casernement s’est agrandi d’un nouveau bâtiment, devenu depuis local technique.

Ce centre fut commandé successivement par 5 chefs :

– le Lieutenant Émile BARA, 22 années

– le Lieutenant Octave CANDE, 25 années

– l’Adjudant Paul BARA, 5 années

– l’Adjudant Michel LEREBOUR, 14 années

– le Sergent Joël GILLION, 5 années.

Beaucoup de pompiers se sont dévoués parmi les familles de Gometz, BARA, CANDE, BOTINEAU, DRAMARD, GAGNAT, GENEST, GILLION, GRANDIN, LACHENY, LAGANNE, LAMY, LEREBOUR, MILLOCHAU, NEROT, NIZOU, PESCHEUX, SERIOT, TRINQUET….

Puis tout se dégrada. Les services de l’État Major ne souhaitant plus avoir de petits centres de secours dispersés ont manœuvré pour les fermer. Il y avait moins de nouvelles recrues et surtout moins de pompiers disponibles sur place durant les heures de travail.

En 1996, à la demande de l’État Major de Palaiseau et du Département de dissoudre le centre d’intervention de Gometz la Ville. La décision fut prise lors du conseil municipal du 25 Janvier 1996 sous la présidence de Madame le Maire, Juliette LEBORNE, avec pour résultat du vote : 10 pour la dissolution, 3 abstentions et 1 contre.

Adieu aux pompiers de Gometz la Ville, après 71 ans de services : défense contre les incendies, assistance aux personnes malades, en danger, aux accidentés de la route et garants de la sécurité pour tous les rassemblements etc.

Il manquera leur présence qui rehaussait l’hommage rendu lors des cérémonies du 11 Novembre et du 8 Mai et leur participation à la vie de la commune.

Courage et dévouement est notre devise.
Nous l’avons toujours assumé.

Extrait d’un discours de Michel Lerebour

Vous aimerez aussi...

HELLO !