Catégorie : Mémoires

Jean Lerebour

Mon père est arrivé à Gometz la Ville en 1928, à la ferme de la Boulaye. Je suis né à la maison en avril 1929. A cette époque, la majorité des naissances se faisaient au domicile avec l’aide d’un médecin.
Mes grands-parents maternels m’ont recueilli à Boissy-sous-Saint-Yon à l’âge de 18 mois pour soulager mes parents avec la venue de mes frères.

Famille Candé 0

Bernard Candé

Je suis né le 6 juin 1935 à Gometz la Ville dans la ferme familiale située route de Chartres ( à côté des logements sociaux) . Je suis rentré à l’école à l’âge de 5 ans dans une classe unique d’une quarantaine d’enfants. Les grands aidaient les petits à faire leurs devoirs dans la mesure du possible. Avant d’entrer en classe, nous nous mettions en rang par deux, certains retiraient leurs sabots et le maître inspectait la propreté des mains recto-verso. La discipline était de rigueur.

Michel Houdière

Michel Houdière, une vraie vie de paysan au sortir de la guerre

La ferme est dans la famille Houdière depuis les années 1860 et les plus anciennes traces familiales dans la région remontent aux années 1600, dans les archives de Villeziers un acte notifie une succession en 1790. Le plan de 1809 montre trois bâtiments distincts qu’a connu l’arrière Grand Père de Michel né dans cette ferme.

Madame Andrée Gillion en 2017 0

Andrée Gillion

Je me souviens des lieux… du bistrot… de la petite porte par laquelle on accédait à la salle de billard…
Maman l’a ouvert (le bistrot) après son mariage au début du siècle. Les fermiers livraient de la paille et du fourrage à Paris et se donnaient rendez-vous, parfois la nuit, pour boire un coup, se réchauffer l’hiver ou se rafraîchir l’été…