Andrée Gillion

Je me souviens des lieux… du bistrot… de la petite porte par laquelle on accédait à la salle de billard…
Maman l’a ouvert (le bistrot) après son mariage au début du siècle. Les fermiers livraient de la paille et du fourrage à Paris et se donnaient rendez-vous, parfois la nuit, pour boire un coup, se réchauffer l’hiver ou se rafraîchir l’été…